ACTUALITESKaolack Actu

LA PROBLEMATIQUE DU CADRE DE VIE DANS LA COMMUNE DE KAOLACK : QUELQUES PISTES A EXPLORER

La propreté est l’une des premières images qu’une ville offre non seulement à ses propres habitants mais aussi à ses visiteurs. A Kaolack, le problème demeure entier et lancinant depuis une dizaine d’années. La croissance urbaine non maîtrisée, doublée par le dynamisme de la ville (flux de transports, développement du secteur marchant, de la religion…) peuvent expliquer dans une moindre mesure ce constat. Toutefois, ceci n’explique pas tout car la municipalité dispose peu de moyens et n’a pas d’équipements approprié. Les populations bien qu’elles acceptent de payer le système ROC sont faiblement impliquées dans la résolution du problème.

Voilà, pourquoi, nous pensons qu’il faudrait complètement changer de paradigmes dans l’approche actuelle de la politique urbaine pour faire de Kaolack, une ville propre, accueillante, attractive et agréable.

Pour atteindre ces objectifs, toutes les incivilités retrouvées et/ou prônées doivent être bannies sur toute l’aire urbaine. Elles gâchent la vie quotidienne, ternissent l’image de la ville et sapent toutes politiques de développement. Si chacun, respecte les règles de vie commune, tous les Kaolackois vivront dans un cadre agréable et envié. Les gestes de chacun participent à la propreté générale. Chaque Kaolackois a le pouvoir de changer ses pratiques urbaines. Il en est de même pour les organisations professionnelles, religieuses et citoyennes.

Sous la houlette de la mairie, il faudrait donc remobiliser, communiquer, sensibiliser, éduquer les troupes en direction d’un changement de comportement des Kaolackois et de tous les visiteurs du terroir.

  1. Avoir les équipements appropriés ;
  2. Identifier un point de chute finale des ordures ;
  3. Identifier, cartographier les dépotoirs sauvages ;
  4. Aménager des zones de rupture de charge à proximité de certains quartiers ;
  5. Installer des poubelles dans les rues, ruelles et avenues ;
  6. Assoir une politique de gestion spécifique aux zones d’activités ;
  7. Lancer une grande opération de nettoiement de toute la commune ;
  8. Recoloniser les espaces libérés notamment les entrées et les sorties pour en faire des places publiques dédiées aux sports et aux détentes, bref des activités récréatives ;
  9. Mettre en place des politiques incitatives axées sur la propreté et le respect du cadre de vie ;

Daouda Thiandoum

Président de la Plateforme des Cadres pour l’Emergence de Kaolack (PCEK sùnu KL)

Show More

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close