ACTUALITESECOKaolack Actu

Le secrétaire général du ministère de l’agriculture constate la mise en place d’un bon dispositif de sécurité.

Attaques des points de collecte d'arachide de Sanghel.

Attendu à Sanghel, ce petit village de la commune de Latmingué, département de Kaolack dont le point de collecte appartenant à des opérateurs chinois a été attaqué récemment, le ministre de l’agriculture a finalement envoyé son secrétaire général, Pape Malick Ndao qui a apporté assurance et soutien aux opérateurs économiques et populations de la localité.
Accompagné de l’adjoint au gouverneur chargé du développement, du maire de Latmingué, le docteur Macoumba Diouf, Pape Malick Ndao qui a apporté la solidarité et le salut du ministre de l’agriculture, le professeur Moussa Balde, a évoqué la question des attaques des points de collectes avant d’affirmer que ces écarts ne peuvent en aucun cas impacter sur la coopération bilatérale entre le Sénégal et la Chine, notamment la commercialisation agricole.
Dans ce cadre, le secrétaire général du ministère de l’agriculture qui a constaté de visu les dispositions mises en place par les autorités administratives et municipales, a beaucoup insisté sur l’effectivité des instructions du Président de la République en terme de renforcement de la sécurité.
A son avis cette nouvelle donne va permettre aux opérateurs chinois de continuer leurs activités en toute quiétude au bénéfice des bénéfices des travailleurs autochtones. « Environ 1000 personnes s’activent au niveau des 3 centres que compte le village, ce qui témoigne de l’apport significatif des opérateurs chinois dans le cadre du développement économique, principalement de l’emploi des jeunes », a enfin affirmé Pape Malick Ndao.
Pour sa part, le docteur Macoumba Diouf, maire de Latmingué s’est félicité de cette belle initiative du ministre de l’agriculture qui a voulu s’enquérir de la situation des opérateurs chinois et des populations, mais surtout manifester sa solidarité. Selon lui, un tel acte ne peut que rassurer les populations en ce sens que la sécurité des personnes et des biens s’y trouve renforcée.  » Cependant, il aurait été mieux d’installer une brigade de gendarmerie au siège de la commune, pour renforcer cette sécurité nécessaire à tout développement » a-t-il déclaré.
Le docteur Macoumba Diouf a en outre évoqué la question du pôle économique de Kaolack qui, à l’initiative du gouvernement va être installé à Latmingué. Pour cela il demande au Président Macky Sall de donner les instructions nécessaires pour l’accélération de l’implantation de ce projet qui va participer à l’instruction et à la modernisation du département de Kaolack en général et de la commune de Latmingué en particulier.
Mamadou JUNIOR CISSE
Show More

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close